AccueilpeintresphotosInformation  
Villes Alexandrie
Theatre Romain

Alexandrie

Alexandrie, en arabe Al Iskandariyah, ville du nord de l'Égypte, à l'extrémité du delta du Nil, sur une langue de terre entre la Méditerranée et le lac Mariout. Sa localisation sur les bords de la Méditerranée lui a permis de jouer un rôle primordial au sein de la civilisation égyptienne.

ÉCONOMIE

Premier port du pays et troisième de la Méditerranée, après Gênes et Marseille, Alexandrie est un important centre commercial, financier et industriel. La ville s'est d'abord développée autour de l'île de Pharos, qui a ensuite été reliée au continent par une digue. Ainsi, l'agglomération dispose en réalité de deux ports : à l'ouest l'Eunostos et à l'est le Grand Port destiné principalement aux activités de plaisance. Le secteur secondaire repose essentiellement sur le textile (coton), la chimie (raffinage du pétrole), les constructions navales et les industries alimentaires. Alexandrie est également une cité touristique grâce à l'attrait d'une histoire riche et à un climat chaud et ensoleillé.

PAYSAGE URBAIN

La ville fut construite sur l'îlot de Pharos avant de s'étendre sur le littoral auquel elle est reliée par l'Heptastadion, un môle de 1 300 m de long. C'est là que s'élevait le légendaire phare en marbre blanc, une des Sept Merveilles du monde, détruit en 1302 lors d'un tremblement de terre. D'importantes fouilles ont été entreprises et des vestiges relatifs au phare et à un palais ayant appartenu aux Ptolémées ont été retrouvés dans le port. Alexandrie se caractérise par un plan en damier, d'inspiration européenne et qui diverge des plans traditionnels de la plupart des grandes villes d'Afrique du Nord.

ARTS ET CULTURE

Alexandrie était une résidence royale dotée d'une architecture luxueuse. Plusieurs musées témoignent de ce passé, ainsi que d'importants vestiges comme les catacombes de Kom el-Chougafa (Ier-IIe siècles) et la nécropole d'Anfouchi (IIIe-IIe siècles av. J.-C.). Le 26 juin 1988, à l'initiative de l'Unesco, la première pierre de la nouvelle bibliothèque, œuvre d'un architecte norvégien, fut posée. Prévue pour accueillir 8 millions d'ouvrages, elle fait référence à la célèbre bibliothèque d'Alexandrie fondée en 304 av. J.-C., par Ptolémée Ier Sôter et détruite lors d'un incendie en 47 av. J.-C. La ville abrite également une grande université.

Quelques photosSuivante