AccueilpeintresphotosInformation Photos

La France


Histoire

Antiquité

Après cinq siècles de civilisation celtique, la Gaule est conquise par Jules César en 52 av. J.-C.

Expansion de l'Empire romain

Celui-ci vainc Vercingétorix à la bataille d'Alésia. La Gaule connaît alors une période de grande prospérité. Des provinces sont plus ou moins romanisées : ainsi, la Narbonnaise profite pleinement de l'occupation romaine. Le latin s'y impose assez rapidement. Le tissu urbain est dense (citons Nîmes, Arles, Orange, Narbonne, etc.)

En revanche, d'autres régions sont beaucoup moins touchées par la romanisation, la Bretagne notamment. La Gaule est englobée dans l'Empire romain d'Occident, le pays coupe peu à peu ses relations avec l'Orient. Le commerce se fait beaucoup moins actif.

Moyen Age

La civilisation gallo-romaine prend fin avec les invasions barbares. Celles-ci débutent au IIIe siècle, mais c'est à partir du Ve siècle que la Gaule est en partie dévastée. Les traces de l'influence de Rome ne sont pas effacées pour autant. Conscients de l'importance des acquis, les nouveaux venus (Francs, Burgondes, Wisigoths, Vandales, Quades principalement) intègrent les traditions romaines à leur propre tradition. Toutefois, un clivage se forme entre la Gaule du Sud, pays de droit écrit (là où la législation romaine est la plus ancrée) et la Gaule du Nord, pays de droit coutumier (les traditions barbares ont pris le dessus).

Le roi des Francs, Clovis, se rend maître du pays en 507, et se convertit au catholicisme (baptême à Reims par saint Rémy). La dynastie des Mérovingiens s'installe au pouvoir. Clovis, à l'instar des empereurs romains, partage son territoire entre deux "augustes" et deux "césars". La tradition du partage du royaume reste durant toute la période du haut Moyen Age. Le système mérovingien cède devant le rôle accru des maires du palais (notamment Pépin l'Ancien, Charles Martel et Pépin le Bref). Le dernier Mérovingien est déposé en 751, la dynastie des Carolingiens prend sa place.

En 800, Charlemagne, fils de Pépin le Bref devient empereur d'Occident, mais l'Empire sera partagé entre ses fils. Le traité de Verdun (843) organise le partage de l'Europe : la France (pour la première fois le nom de "Gaule" laisse la place à "Francia Occidentalis") va à Charles le Chauve, une bande allant de la Frise à Rome est octroyée à Lothaire Ier et la Germanie à Louis le Germanique.

Aux Carolingiens succèdent les Capétiens, de 987 à 1328, et notamment trois grands unificateurs : Philippe Auguste, Saint Louis et Philippe IV, dit "le Bel". Sous la dynastie des Valois, commence la guerre de Cent Ans contre les Anglais, période de crise économique et sociale (1337-1453). A la fin du XVe siècle, Louis XI renforce le pouvoir royal par une politique centralisatrice. Il réunit le Berry (1465), la Normandie (1468), la Guyenne (1474), la Bourgogne (1477), l'Anjou (1480), le Maine et la Provence (1481) au domaine royal.

XVIe-XVIIIe siècles

François 1er inaugure le début du XVIe siècle, il lutte contre l'encerclement de la France par la dynastie des Habsbourg. Les guerres d'Italie se succèdent, mais la Renaissance atteint grâce à ces expéditions l'ensemble de la France.

Le XVIe siècle est ensanglanté par des guerres de Religion entre catholiques et protestants, qui prennent fin avec Henri IV, premier Bourbon (édit de Nantes, en 1598).

Sous Louis XIII, la France connaît un grand essor économique et acquiert une position dominante en Europe, mais c'est pendant le règne du roi Soleil (Louis XIV) que la France devient la puissance dominante en Europe. Des guerres désastreuses et des crises financières ruinent peu à peu le pays sous Louis XV et Louis XVI. La Révolution française met fin à l'Ancien Régime en 1789 (14 juillet : prise de la Bastille, 4 août : abolition des privilèges). Après l'exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793, la Terreur s'abat sur le pays jusqu'en 1795. La guerre civile à l'ouest, la corruption et les menaces d'invasion étrangère favorisent l'arrivée d'un homme fort au pouvoir, c'est le coup d'Etat du 18 Brumaire de Napoléon Bonaparte en 1799.

XIXe siècle

Il est couronné empereur en 1804 sous le nom de Napoléon Ier.

Son règne prend fin après la campagne de Russie et la défaite de Waterloo en 1815. Les Bourbons reviennent au pouvoir (Louis XVIII et Charles X) jusqu'à la révolution de Juillet en 1830, qui instaure la monarchie bourgeoise du "roi-citoyen" Louis-Philippe. C'est le début du romantisme, avec Chateaubriand et Chopin. La révolution de Février 1848 met fin au règne de la Maison d'Orléans et voit la fondation de la IIe République (1848-1852).

Après son coup d'état, Louis Napoléon devient empereur sous le nom de Napoléon III en 1852. Le Second Empire s'effondre avec la défaite contre l'Allemagne à Sedan en 1870. Sous la IIIe République qui lui succède, l'industrialisation du pays se poursuit. L'Alsace-Lorraine, occupée par l'Allemagne depuis 1871, revient à la France après la meurtrière Première Guerre mondiale (1914-1918).

XXe siècle

La période 1918-1940 voit la société française se moderniser en même temps que son économie. Le Front populaire permet à une grande majorité de la population de connaître les vacances et un minimum de protection sociale.

Après la défaite de 1940 face aux troupes d'Hitler, la France connaît les années les plus sombres de son histoire. Elle est occupée au nord par les nazis, alors que le sud est gouverné par le régime pro-allemand, le gouvernement de Vichy. En 1945, la France est libérée mais ruinée.

La IVe République (1946-1958) entame la reconstruction économique, mais s'enlise dans les guerres coloniales (Indochine, Algérie). Le Maroc et la Tunisie deviennent indépendants.

Avec le retour du Général de Gaulle au pouvoir, la France va se doter d'une Constitution stable (1958) : la Ve République.

Fonctionnement du système démocratique français

L'Algérie et la plupart des colonies obtiennent leur indépendance en 1962. En 1966, la France quitte l'organisation militaire intégrée de l'Otan, et en 1969, de Gaulle démisionne après l'échec d'un plébiscite. La France connaît une période de grande prospérité (les "Trentes Glorieuses"), consécutive à une forte natalité (le "Baby Boom") et à une transformation de la société (Mai 1968 en est l'illustration la plus flagrante).

Ses successeurs au poste de président de la République sont : Georges Pompidou (1969-1974), Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), puis, deux fois élu, le socialiste François Mitterrand. En mai 1995, les gaullistes reviennent au pouvoir avec l'élection de Jacques Chirac.

Politique

Depuis mai 1997, la France vit sa troisième cohabitation en 11 ans. Lionel Jospin et son gouvernement tentent de faire évoluer les priorités du pays. Le chômage endémique (12%) pèse non seulement sur l'économie, mais aussi sur la cohésion sociale du pays. La France, pièce maîtresse de l'Union européenne n'est pas prête pour l'entrée dans l'EURO, tel qu'il a été défini à Maastricht.


 
Lot » »
Châteaux de Blois
Châteaux de Blois
  Rue de la Couronnerie
Rue de la Couronnerie
  Rue de la Mercerie
Rue de la Mercerie
Château de Chambord
Château de Chambord
  Un galet sur la plage...
Un galet sur la plage...
  Châteaux de Blois
Châteaux de Blois